Vision et Mission

VISION de Mafubo

Un monde où toutes les femmes sont en sécurité, autonomes et habilitées. Nous croyons que le renforcement du leadership féminin au niveau international est une condition nécessaire pour atteindre le véritable développement durable .“[…] les femmes […] se sont avérées être notre arme la plus efficace contre la pauvreté … ”Yunus, Muhammad. Vers un monde sans pauvreté, JC Lattès, 2006, p. 46 sq. Nous croyons à la solidarité en tant que valeur féminine la plus importante, qui transcende les frontières et les continents.

MISSION de Mafubo

–> Lutter contre l’extrême pauvreté, l’insécurité et les différentes violences faites aux femmes en Afrique et ailleurs.

–> Offrir aux filles issues des milieux défavorisés des conditions garantissant à la réussite scolaire.

Notre objectif consiste à développer des partenariats et créer un réseau international afin d’accompagner et soutenir des projets de développement pour l’autonomisation des femmes

Entre autres, nos objectifs spéfiques sont:

  • Intégration économique, par les activités génératrices de revenues pour les femmes issue des communautés vivant dans la précarité.
  • Accompagner la femme africaine vers son autonomisation financière et son accès à un logement décent.
  • Lutter contre toutes les violences faites aux femmes en focalisant sur les violences conjugales et autres sociétales.
  • Faciliter l’accès à des soins appropriés contre les maladies de l’appareil reproductif chez la femme, en particulier les cancers féminins.
  • Garantir la sécurité et les conditions de vie nécessaire à la réussite scolaire pour les jeunes filles issues des milieux défavorisés.
  • Coopérer, solidariser et accompagner les femmes africaines pour atteindre les objectifs du millénaire.
  • Promouvoir toute action qui renforcer les capacités des femmes africaines pour atteindre les objectifs du millénaire.
  • Réseauter et créer un lobby auprès des décideurs pour qu’ils investissent dans les actions qui renforcent les capacités des femmes africaines pour atteindre les objectifs du millénaire.
  • Innover pour motiver le secteur privé à s’engager dans les projets qui soutiennent les femmes africaines pour atteindre les Objectif du millénaires.
  • Créer un observatoire pour surveiller la mise en application des engagements pour atteindre les objectifs du millénaire.
  • Mobiliser, sensibiliser, innover et agir pour éradiquer les violences faites aux femmes.
  • Identifier, Définir  et Agir sur la cause,
    contexte et problématique africaine.

Dans plusieurs pays africains, un enfant meurt parce que ses parents n’ont pas d’argent  pour acheter de la nourriture ou des médicaments (dans la plupart des cas, trois dollars suffiraient). Bien qu’on ne puisse résoudre tous les problèmes, nous avons décidé de poser des gestes simples qui peuvent sauver des vies en centrant notre action sur la femme puisque c’est elle la pierre angulaire de la famille.

La femme africaine a toujours été l’épine dorsale de sa famille et de sa communauté. Cependant, les conflits et la pauvreté qui minent l’Afrique l’obligent parfois à vivre dans des conditions qui nuisent au bien-être et à l’avenir de ses enfants. Beaucoup de femmes acceptent de supporter en silence les violences conjugales et même extra conjugales parce qu’elles n’ont pas d’autre choix.

C’est en construisant autour d’elle que nous arriverons à atteindre les objectifs du millénaire. L’autonomie financière de la femme africaine permettrait d’atteindre les sept premiers objectifs du millénaire. Lorsqu’une femme a les moyens financiers, sa famille mange bien, elle améliore son habitation, ses enfants vont à l’école et ils sont soignés quand ils sont malades.

L’un des préalables pour que le développement durable s’implante solidement sur le continent africain serait de le bâtir autour de la femme.

Comme l’a dit Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies «Étude après étude nous avons appris qu’il n’y a pas d’outil de développement plus efficace que l’émancipation des femmes. Aucune autre politique n’est aussi susceptible d’accroître la productivité économique, ou de réduire la mortalité infantile et maternelle. Aucune autre politique n’est aussi sûre d’améliorer la nutrition et promouvoir la santé, y compris la prévention du VIH. Aucune autre politique n’est aussi puissante pour améliorer les chances d’éducation pour la prochaine génération. Et je me risquerai qu’aucune politique n’est plus importante pour prévenir les conflits ou pour assurer la réconciliation après qu’un conflit est terminé. Mais quels que soient les véritables avantages qu’il y a à investir dans les femmes, le fait demeure le plus important: Les femmes elles-mêmes ont le droit de vivre dans la dignité, à l’abri du besoin et de la peur ».

Koffi Annan l’ancien secrétaire général des Nations Unies a dit en 2002 : “[…] les études successives ont prouvé qu’il ne peut y avoir de stratégie efficace de développement si les femmes n’y jouent pas un rôle central.” Et “[…] les femmes […] se sont avérées être notre arme la plus efficace contre la pauvreté.” (Muhammad Yunus, 2006). La femme est la gardienne de l’humanité, et l’enfant en est l’avenir. Pourtant les femmes seules composent le groupe le plus important qui soufre de l’extrême pauvreté ce qui les rend le groupe le plus le plus vulnérable de la société et leurs enfants en portent les séquelles toute leur vie durant. Dans les quartiers populaires des villes africaines et de surcroit dans les townships et bidonvilles, beaucoup de femmes en couple acceptent l’inacceptable à défaut d’autre choix, parce qu’elles ne savent pas où aller et comment loger leurs enfants ; elles subissent en silence toutes sortes de violences et d’exploitations. Leur combattivité, leur ténacité et leur débrouillardise pour garder la tête hors de l’eau forcent le respect. C’est pour cela que Mafubo veut accompagner ces femmes qui vivent dans l’extrême pauvreté et la précarité et les amener à leur autonomisation totale.

Les accompagner c'est aider toute une famille, à terme tout un continent.

Voilà la raison pour laquelle nous avons adhéré à l’idée de créer une fédération sous le nom de Mafubo et rassembler tous ceux et celles qui veulent aider les femmes africaines à atteindre une vie meilleure.

Margaret Mead, une grande anthropologue, a dit : «Un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis est capable de changer le monde. D’ailleurs, rien d’autre n’y est jamais parvenu!».

Nous voulons être ce groupe de citoyens. Bienvenue à toutes les bonnes volontés.

Le cas du Burkina Faso illustre bien la situation : les femmes qui possèdent un commerce ou celles qui ont bénéficié d’un microcrédit pour en ouvrir un étaient en bonne santé. Aucune ne souffrait de la fistule vésico-vaginale, une maladie appelée la lèpre féminine conséquence d’un accouchement sans assistance habilitée. C’est parmi les femmes dépendantes financièrement de leurs maris ou de leurs belles-familles qu’on trouve les cas des fistules vésico-vaginale que ce soit en ville ou à la campagne.

AMÉLIORER LES CONDITIONS DE VIE DES FAMILLES AFRICAINES A TRAVERS LEUR PILIER PRINCIPAL : LES FEMMES.

Mafubo est apolitique et non-confessionnelle. Son action se fait avec les populations locales en fonction des besoins et des priorités préalablement identifiés par les équipes sur place. ¨Mafubo est organisée de sorte que l’impact de son implication auprès des communautés puissent être rapidement quantifiable et son évaluation facile à réaliser. Son effet doit se faire sentir rapidement et visiblement.

Copyright 2012 - 2019 | Mafubo International | All Rights Reserved.