Conseil d'administration

Dr hon Monique Mujawamariya

Fondatrice de la fédération Mafubo Internationale et Présidente du Conseil d'administration

Canadienne d’origine rwandaise, Monique Mujawamariya a commencé sa carrière au Rwanda dans le milieu social et hospitalier. Après une formation de travailleuse sociale où elle a appris à ne jamais être indifférente à la détresse des autres, mais plutôt à s’impliquer dans la recherche de solutions réalistes, efficaces et durables. Cette prise de conscience la conduira vers un militantisme en faveur des droits humains dans son pays. Lorsque la guerre a commencé en 1990, elle a initié l’ADL (Association rwandaise pour la défense de la personne et des libertés publiques), dont elle sera la cheville ouvrière pendant 3 ans et elle deviendra secrétaire exécutive de la LDGL (Ligue des droits de l’homme dans la Région des Grands Lacs – Burundi, Rwanda, Ouganda, Zaïre, RDC actuelle). À cette époque, elle a terminé sa formation en droit international et en droits de l’homme et elle continue de travailler activement pour mettre en évidence les violations des droits de l’homme au Rwanda. Elle sera poussée sur les routes de l’exil en 1994 et trouvera refuge à Montréal. En 1998, elle fonde Mères-Enfant du Monde (MEM), dont elle sera la directrice exécutive de 2004 à 2011, une organisation dédiée à la santé spécialisée pour les femmes et les enfants issus de milieux défavorisés, qui ne peuvent pas accéder à des soins de santé adaptés à leurs besoins .

Elle a appris que la femme est le pilier essentiel de la famille africaine surtout lorsqu’elle traverse des périodes de maladie ou de détresse, et en 2011 elle déploie le réseau Mafubo, pour faire prendre conscience aux femmes que la solidarité entre elles sera un moyen efficace de surmonter précarité.

Son travail sera reconnu par ses pairs, contacts et partenaires, elle a reçu:

  • Prix et distinctions pour son travail en tant que militante: Prix du meilleur défenseur des droits de l’homme de Human Rights Watch (1993 et 1994),
  • Doctorat honorifique en lettres humanitaires du Amherst College, Harv ard (1995), NED (National Endowment for Democracy) Democracy Award (1995),
  • Prix de la Commission des Nations Unies pour la défense des droits des femmes et des enfants réfugiés (1996),
  •  Prix Ghandi-King-Ikeda pour son travail sur les enfants en difficulté (2003).
  • Elle a été reçue en audience à la Maison Blanche avec le président Bill Clinton (1994)
  • Parallèlement, elle est présidente d’honneur du Club des étudiants en physique et mathématiques de l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso), depuis janvier 2009, et a initié le projet d’astrophysique au Burkina Faso avec son mari le professeur Claude Carignan.
  • Elle est lauréate du Trophée ASKE 2019; Aske est un mot de la langue souali du peuple peul qui signifie lumière à grande échelle et beauté à l’infini, un trophée offert aux femmes inspirantes par les dirigeants africain

Kathie Werquin

1ère vice-présidente du conseil d'administration


Cadre de la Banque de France, grande voyageuse avec une grande faculté d’écoute d’observation et envie d’apprendre, elle voyage avec sa famille et chaque voyage est un trésor d’aplatissage pour ses enfants. Mariée et mère de trois enfants, Kathie WERQUIN est une femme au grand cœur dynamique et consciente que les choses peuvent changer en mieux si chacun y met du sien. Elle tient sûrement cela de son enfance; en tant que fille d’agriculteur, elle a retenu qu’elle doit faire sa part pour que les choses se développent et portent les fruits
attendus, c’est pourquoi elle est et reste une observatrice active et agissante pour que toute action produise et produise le plus possible.

Elle a été approchée pour rejoindre l’équipe Mafubo et elle a été seduite par la vision réaliste de faire avancer les femmes qui vivent dans la précarité. Elle est actuellement Directrice régionale de la Banque de France.

Elle a voyagé dans toute la France avec sa famille à cause de son travail, elle a fait le tour du monde pendant ses vacances, elle est une citoyenne du monde et n’est jamais indifférente en face des problèmes que l’humanité affronte, elle a décidée d’être toujours du côté de ceux qui ne baissent les bras et qui deviennent des solutions. Ouverte sur le monde, sur sa diversité et très sociale et curieuse, voilà comment lors d’un événement épicurien au Cap , elle rencontrera la fondatrice du réseau Mafubo, leur conversation a abouti à son engagement pour l’autonomisation des femmes qui vivent dans la précarité.

Febronie Codja

Vice-présidente chargée du rayonnement de la Fédération Mafubo sur le continent africain.

Juriste démographe, mariée mère de 4 enfants, dirige un cabinet d’études spécialisé dans la question du genre et développement, ainsi que la question de l’hygiène et de l’assainissement de base. Elle a une expérience de trente ans dans divers secteurs tels que le recensement général de la population, la formation des adultes et la mobilisation sociale en particulier dans le secteur de l’eau comme base la prévention de plusieurs maladie, la santé des populations surtout celles des femmes et des enfants sont dans ses préoccupations quotidiennes.

Dr Maria Cherba

Vice-présidente chargée de la santé au féminin

Maria est Docteur en communication de l’Université du Québec à Montréal UQAM. Elle s’est spécialisée dans le domaine de la santé. Elle travaille présentement sur des projets touchant les soins en oncologie dans le domaine palliatifs elle collabore avec les équipes médicales interdisciplinaires, et ceux du soutien social en ligne. Elle s’est également spécialisée dans la
prestation des soins dans les régions éloignées. Comme bénévole elle a participé à trois missions médicales humanitaires au Rwanda et au Burkina Faso. Depuis 2008, Maria s’implique bénévolement au sein des organisations de coopération internationale. 

Elle a été membre du conseil d’administration de Mères-Enfants du Monde et a effectué un stage de trois mois au sein de Seva Mandir (Inde) comme travailleuse sociale elle est très intéressée par l’Afrique. D’origine Russe, citoyenne canadienne, Maria est une citoyenne du monde avec une conscience élevée pour l’harmonie sociale. Elle est présentement membre de la Fondation
Mères du Monde en Santé (précédemment Mères et Enfants du Monde) qui travaille pour améliorer la santé maternelle en Afrique, Elle a rejoint le réseau Mafubo elle est heureuse de faire partie les membres du conseil d’administration de la Fédération Mafubo Internationale.

Sa connaissance en communication facilitera la fluidité des informations dans le domaine de sa spécialité qui se trouve être dans les préoccupations prioritaires de la Fédération Mafubo Internationale : La santé des femmes et leur accès aux soins appropriés.

Maître Diksha Lumbini Beeharry

Secrétaire du Conseil d'Administration

Diksha Lumbini Beeharry exerce la profession d’avocate à l’Ile Maurice depuis qu’elle a obtenu sa licence en droit et réussi à l’examen d’entrée au barreau en Angleterre en 2014. Elle est bilingue, elle communique en Anglais et en Français. Après la fin de ses études, elle s’est envolée au Cap, en Afrique du Sud, pour s’engager comme volontaire dans un centre juridique proposant des conseils juridiques gratuits à destination des femmes. Elle fait alors la connaissance de Monique à l’occasion d’un dîner de levée de fonds pour Mafubo. Cette rencontre l’inspire à fonder une branche locale de Mafubo à l’Ile Maurice en 2016. Parmis ses premiers projets, elle réalise une campagne de sensibilisation sur la violence conjugale à travers le pays.  En 2017, elle est choisie comme « jeune leader africain » pour devenir un “Mandela Washington Fellow” une bourse du Département d’Etat Américaine initiative du Président Barack Obama. Cette bourse est dédié aux jeunes Africains qui oeuvrent dans le secteur d’innovation et entrepreneuriat, la protection de l’environnement et l’associatif. Cette bourse lui permet alors de suivre un cours intensif à l’école de leadership de L’Université de Kansas sur la gestion des associations et sur l’engagement civique. A son retour à l’Ile Maurice, elle est recrutée par la Commission des droits humains comme conseillère légale pour une période de deux ans. Ce travail était incompatible avec son esprit de jeune engagée. En début de 2020, elle décide de quitter la Commission afin de pouvoir mieux s’engager et librement prendre position sur les situations à dénoncer ou corriger dans des actions civiques. Elle voulait mettre à profit les connaissances acquises dans les formations de compétences tels que le leadership, la conception des projets, la recherche et plaidoyer stratégique, les droits humains et les instruments de droits humains internationaux et la gestion des organisations. Elle est présidente de Mafubo Maurice depuis 4 ans et c’est avec enthousiasme qu’elle accepte de prendre le poste de secrétaire de la Fédération Mafubo Internationale.

Madame Charlotte GANDJETO TODAN

Trésorière

Madame Charlotte GANDJETO TODAN est Titulaire d’un Master option Audit et Contrôle de Gestion, mon parcours professionnel est constitué de divers postes occupés, particulièrement en tant que Responsable Administration et Finances, Assistante Administrative et Financière, Responsable service Comptabilité…au sein de plusieurs organisations internationales : SERVICE SET, IFDC/ACMA, BØRNEfonden, COPHARBIOTEC (Confère mon CV).

En effet, au cours des dix dernières années, en tant que Responsable Administrative et Finances, j’ai eu comme taches importantes entre autres la gestion de l’administration, la gestion du personnel, la gestion de la comptabilité, de la trésorerie, la préparation et le suivi des budgets, la demande de fonds, le suivi et la gestion des subventions, … Le programme ACMA dirigé par IFDC est un consortium de cinq organisations dans lesquelles j’ai préparé et consolidé les budgets avec suivi, j’ai élaboré les rapports financiers mensuels et trimestriels, j’ai préparé et suivi les missions d’audit, j’ai assuré la gestion du personnel, le traitement de la paye, la rédaction et le suivi des contrats … Toutes ces expériences pratiques m’ont permis de m’investir et de maitriser les procédures, méthodes et exigences de travail relatives au système des projets et organisations internationales.

Je nourris à chaque fois le noble objectif d’être au service des populations à la base, afin de contribuer au développement de mon pays et de la sous-région en travaillant avec les organisations internationales ou grandes institutions sur des projets de développement. J’accepte avec enthousiasme le poste de trésorière de la Fédération Mafubo Internationale parce que les objectifs de ce réseau international qui visent l’autonomisation des femmes rencontres mes propres préoccupations

Souk-Daray Sithimolada

Responsable de l'Asie

« La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et d’améliorer l’âme humaine » Citations de Wassily Kandinsky

Citoyenne Canadienne d’origine laotienne, fille d’un diplomate, Mme Sithimolada est née en France et elle a habité à Londres, Washington D.C. et au Laos.  Depuis son enfance, Souk-Daray a appris à côtoyer des personnes de cultures différentes, dans le respect de ses propres valeurs culturelles et traditionnelles, de celles des autres et profondément consciente du rôle joué par les différences interculturelles dans les comportements et perceptions des gens

Membre du Conseil d’Administration du Regroupement International de l’Épanouissement des Enfants (R.I.E.E.) du projet Lory, madame Sithimolada démontre sa volonté de partager sa passion pour l’épanouissement des enfants, dans un réseau d’éducation de son pays d’adoption, le Canada, dans le but d’aider les enfants à résoudre ou à prévenir les problèmes particuliers auxquels ils sont ou seront confrontés.

Elle croit fermement en l’importance de sensibiliser la société à déceler les signes avant-coureurs de la violence physique et psychologique contre les femmes et les enfants afin de leur venir en aide.

Consciente que le bien-être des enfants prend sa source dans l’équilibre familiale, et que les femmes restent les piliers solides des familles qui vivent dans la précarité Souk-Daray Sithimolada est heureuse de rejoindre l’équipe du réseau Mafubo qui se consacre à l’autonomisation des femmes issues des milieux défavorisés.

Aujourd’hui, la peinture est devenue un point culminant et son souffle de vie. Son parcours artistique commence dès l’âge de 5 ans, quand elle reçoit du Père Noel son premier cadeau de palette de peinture à l’acrylique.

Loin des siens, elle s’y recueille comme un exutoire de quiétude qu’elle transmettra à l’auditoire voire à « La beauté de la vie, avec un soupçon de résilience. » Dans son imaginaire, ses sujets aborderont un penchant pour la féminité, la sensibilité des mères, des femmes et des enfants, de l’espoir, de l’amour, teintés d’une douce musique de nostalgie de paysages et de formes des pays d’ailleurs.

Elle fera en sorte de donner à ses personnages un regard bienveillant et serein, qui se contredit avec son passé, d’une existence déracinée de son milieu par l’éclatement familiale causé par les souffrances de la guerre qui a sévi, le Cambodge, le Vietnam, et le Laos.

Élève du peintre français Marc Leguay (1936-2001) son professeur du Lycée, elle conservera précieusement cet héritage artistique de l’Indochine française. Après avoir fréquenté le Montréal Art Center, elle se perfectionne des techniques enseignées par ses mentors, artistes Québécois.  Elle admire particulièrement les œuvres de Bougereau, Waterhouse, Bonnard, Singer-Sargent du 19ième siècle.

Dans son pays d’origine, Mme Sithimolada a débuté sa carrière comme enseignante en anglais, langue seconde. Dans le camp de réfugiés (UNHCR), dans les années 80, elle est accueillie par le Canada, pour s’établir à Montréal. Elle élève seule ses 2 filles.

Pendant plus de quinze ans, elle a travaillé le dans le secteur administratif et gestion de projets pour des sociétés tant privé que public, au Canada reconnues à l’international. Son parcours inclut aussi son expérience comme administratrice de projets dans le design et la conduite de projets et d’assistance technique, gérés par les ONG, en Asie du Sud-Est et en Afrique et durant plus de sept années, elle retourne en mission en Asie du Sud- Est, en Chine, jusqu’au Bangladesh.

Dr. Brenda Namumba
Astrophysicienne

Chargée de la promotion des études scientifique pour les filles et l’éducation des filles issues des milieux défavorisés

Brenda Namumba est boursière postdoctorale à l’Observatoire de radioastronomie d’Afrique du Sud, Cape Town, Afrique du Sud. Brenda est née à Lusaka, Zambie, le 21 août 1986. Elle a récemment terminé son doctorat en astronomie à l’Université de Cape Town.

Motivée par son amour d’apprendre et de réussir à devenir une femme exceptionnelle et prospère dans la société d’aujourd’hui, Brenda est ravie de faire partie de cette organisation exceptionnelle. Elle souhaite vivement que les filles aient accès à une éducation de qualité et espère lancer une campagne pour promouvoir les filles dans les sciences en Zambie et à travers l’Afrique. En plus de faire des recherches, Brenda aime la photographie et les voyages. elle est une mode de Mafubo depuis 3 ans maintenant a terminé des études dont elle est fière et heureuse de pouvoir aider.

Hanitra Fitiavana Razakaboana

Coordinatrice des actions e-commerce

Formée et licenciée en sciences politiques, Hanitra Fitiavana Razakaboana est diplômée de l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar. Depuis quelques années, elle est inspectrice des lois sociales et du travail. Très active sur le lieu de travail, elle est présidente de l’Union autonome des inspecteurs du travail (SAIT) et a fait campagne pour plusieurs causes dont la réintégration au sein du gouvernement malgache du département de l’administration du travail, malheureusement omise en 2016.
Hanitra affirme déjà sa volonté de se tourner vers le monde dans la promotion du dialogue social mais aussi l’objectif de développement durable n ° 8 qui est la promotion du travail décent pour tous et la croissance économique, grâce à son acquis au centre de formation d’International Organisation du travail. Ainsi, elle est l’une des membres fondatrices de l’une des associations d’acteurs du dialogue social, le Dialogue social international francophone (IFDS) basée à Dakar et regroupant plus de quinze pays membres.
Dans ses actions et sa profession, elle a toujours prôné l’égalité des droits, la non-discrimination de genre dans l’exercice d’une profession mais surtout et non moins la justice sociale, garante du développement socio-économique de son pays.
Directrice de la Fonction Publique, du Travail et des Lois Sociales, refusant l’injustice, elle se bat chaque jour pour le respect des droits fondamentaux au travail et veut essayer d’apporter sa pierre dans l’édifice du pays et veut donc surtout se tourner vers le plus nécessiteux.
De par ses nombreux contacts elle peut faciliter les accords avec les entreprises nationales pour l’insertion et la formation professionnelle des bénéficiaires de Mafubo et les plonger dans le monde du travail que ce soit par des contrats d’apprentissage ou des contrats de travail.
Consciente que l’avenir d’un pays repose sur les femmes et les jeunes, Hanitra a récemment créé une association dédiée au soutien et à l’éducation des jeunes femmes et des enfants défavorisés

Copyright 2012 - 2019 | Mafubo International | All Rights Reserved.